Avant-propos

Inépuisable source d'inspiration à mes yeux, je vous livre ici la biographie
d'une illustratrice extrêmement talentueuse, hélàs partie trop tôt...

Pour plus d'informations, allez voir le site officiel.

(Textes et images Bernard Amigon,
président de l'association
Les Amis de Germaine Bouret)

Germaine Bouret (1907-1953)

Germaine Bouret

Germaine Bouret est née à Paris le 29 mai 1907, d’un père berrichon et d’une mère anglaise.
Le nom de jeune fille de sa mère était Ellen King.
Germaine Bouret avait un frère jumeau prénommé Marcel.
Toute la vie et l’œuvre de Germaine Bouret ont été marquées par cette gémellité.

Germaine Bouret

Germaine Bouret, Marcel et leur mère
sur le balcon de la rue d'Angoulême -  1923


Très jeune elle est attirée par le dessin et en 1922, à 15 ans,
elle remporte un concours national dans cette discipline.
Elle suit des cours de dessin dans une école réputée, rue Madame à Paris,
puis elle rentre pour une courte période comme dessinatrice de mode à la maison
de haute couture Jeanne Lanvin.

Germaine Bouret

Dessin sur calque
pour Lanvin - 1924


En 1926 et 1927 elle participe au Salon des Humoristes et expose deux dessins
au côté des illustrateurs célèbres de l’époque.

Germaine Bouret

"À nous le trottoir"
Dessin présenté au Salon des humoristes - 1927


À 20 ans, en 1927, elle crée sa société sous le nom “Éditions Bouret”, Auteur-Éditeur.
Ses factures mentionnent “Gravures modernes pour encadrements, calendriers, dessus boîtes luxe, menus”.
Son adresse est alors : 52, rue d’Angoulême, Paris XIe.
Ses premiers travaux concernent des menus et des gravures.
En 1927 elle illustre son premier livre, “Touche à tout, ses tragiques mésaventures”,
édité chez Fernand Nathan.

Germaine Bouret

"Touche à tout"
Le 1er livre illustré par Germaine Bouret - 1927

 

Rapidement elle se spécialise dans la carte postale et les gravures en différents formats,
qui orneront, des générations durant, les murs de la plupart des foyers français.
En 1937 elle est secrétaire générale adjointe, catégorie Arts et Techniques,
de l’Exposition Universelle à Paris.
Elle est alors au sommet de son art.
Elle est maintenant installée avec sa famille au 3, rue du Capitaine Ferber,
dans le 20e arrondissement, adresse qu’elle ne quittera plus.

En 1945 sortent 2 livres “culte” : Nounouk, les aventures d’un petit ourson,
puis des “livres animés” (Le magicien détective) utilisant des techniques élaborées de découpe,
de collage et d’animation. Il est difficile de les trouver en bon état et sont très
recherchés par les collectionneurs.

Germaine Bouret

Germaine Bouret


Vers 1950 les choses s’accélèrent. Germaine Bouret est excessivement sollicitée par les éditeurs.
Elle illustre une quantité toujours plus importante de livres, disques et travaille d’arrache-pied.
Elle meurt brutalement, victime d’une crise cardiaque, le 25 janvier 1953.
Elle est enterrée à Villemer (77) ainsi que sa famille.

Son frère jumeau Marcel Bouret dessinait aussi. Il a écrit des textes pour des livres.
Il n’a jamais quitté sa sœur et a continué, après le décès de celle-ci, à éditer livres, disques et cartes postales.

Marcel est décédé en 1986.
Comme Germaine Bouret il n’a jamais eu d’enfant.

 

Sa production (liste non exhaustive) :

Menus, gravures, cartes postales (environ 700 modèles).
Livres dont une bonne partie animés (à collage, en relief, à disque, lumineux avec éclairage,
à tirette, en tissus).
Albums à colorier. Calendriers. Thermomètres. Sabliers. Boîtes à sucre, à gâteaux, à dragées.
Puzzles. Cinéma avec des films en papier.

Publicités pour : Vittelloise, Blédine, Jaquemaire, Lesieur, Patisfrance,
Byrrh, Kohler, Maggi, Nestlé, Pasteline, Petit Bateau, Cigarettes Naja.
Statuettes en céramique produites par la célèbre fabrique “Goldscheider”, à Vienne en Autriche.

Germaine Bouretfillettechien

Statuette Goldscheider - 1936

Voici maintenant quelques illustrations religieuses :

b_ni  chemin

louanges  pri_re

Les livres pour enfants :
Le Petit Poucet

petitpoucetBOURET

Je termine maintenant avec quelques illustrations du Petit Chaperon rouge
que je trouve absolument charmantes !

Présentation du Chaperon rouge : Christine L'Hirondelle


bouret0
bouret3
bouret4
bouret5
bouret1
bouret2

 
J'espère que ce petit exposé vous aura plu...

Je vous parlerai bientôt d'une autre illustratrice très chère à mon cœur !