UN PEU DE LECTURE
pour me connaître un peu mieux.


Que vais-je faire plus tard ?

Telle est la question que chacun doit se poser  tôt ou tard !

A 5 ans, je voulais devenir infirmière.
(C'est le dessin animé "Candy" qui m'en a dégoûtée ou traumatisée !)

A 14 ans, j'aurais voulu devenir hôtesse de l'air ! Certainement à cause de l'uniforme, je pense...
Je l'ai échappé belle puisque les uniformes sont de moins en moins seyants de nos jours !

A 16 ans, la vague idée d'interprète me séduisait ! (ou encore attachée de presse !)
Quelle lubie !!!

A 17 ans, je passe le bac A2 (littéraire), mais j'aurais préféré A3 (artistique).

"A 18 ans, j'ai quitté ma province. Bien décidé(e) à empoigner la vie !"
Comme le dit la chanson d'Aznavour.
Non, ce sera à 19 finalement (après un an de vacances à la faculté de langues étrangères appliquées) !

Durant cette année de réflexion, j'avais décidé d'aller soit en fac d'histoire de l'art
(l'archéologie et ses trésors !)
ou bien encore de rentrer dans une école de mode (les paillettes !).

A 19 ans, j'arrive donc à Paris dans une école d'arts appliqués où j'ai pu découvrir
la mode (avec des vrais défilés !), le graphisme et le design.

A la fin de la 1ère année, nous devions choisir notre voie.
J'ai choisi le graphisme !
(Bien que l'architecture d'intérieur ou la joaillerie m'auraient beaucoup intéressée.)

Internet n'existait pas encore vraiment et en était à ses premiers balbutiements !
Les ordinateurs et les logiciels étaient de véritables dinosaures comparés à maintenant...
Je crois que j'ai bien fait de me diriger vers cette voie qui s'est énormément développée de nos jours.

Trois ans plus tard, me voilà diplômée !
(Je rêvais de travailler rapidement. Les longues études, pas pour moi !)

Après plusieurs stages dans le monde de l'édition (Hatier, Flammarion, Edifa, par exemple),
j'ai finalement intégré une petite équipe au cœur du Vème arrondissement de Paris
où j'ai pu travailler sur les couvertures ainsi que sur la mise en page des livres pour Fayard, Plon, les Presses de la Renaissance, Grasset, Hatier, les éditions du Rocher, les PUF, etc.

Ce métier très intéressant nous permettait de connaître à l'avance tous les livres
qui allaient sortir sur le marché.
Métier très amusant aussi par moment, car nous connaissions toutes les exigences
des personnalités à propos de leur image : détartrage des dents, estompage des rides,
suppression des bourrelets, etc...
(J'appréciais tout particulièrement les retouches photos, sorte de petit bricolage.)

...Et puis, j'ai dû quitté le monde des livres à l'arrivée de ma première fille.
Trop compliqué de conjuguer les deux...malheureusement !

Me voici donc à m'occuper de mon bébé en cette fin d'année 2003.
Plus d'ordinateur sous la main, pas d'internet évidemment et pas de téléphone fixe non plus !
Un peu coupée du monde en fait !
La vie de "working girl" est bien différente de maman au foyer.
Je ne connaissais presque personne dans ma petite ville !
Dieu que l'hiver fut long !
J'ai donc renoué avec mon bon vieux papier à lettres ! Incroyable !
Je remercie encore les bonnes amies qui m'écrivaient...

Puis, enfin, le modernisme est arrivé jusqu'à moi en ce début d'année 2005 !
Mon tout premier ordinateur !!!
(Il a 5 ans maintenant et je ne pourrais plus m'en passer !)

A ce moment-là, j'ai retrouvé mes anciennes habitudes et j'ai pu à nouveau jouer à retoucher les images.
(J'aime ça depuis si longtemps : je me souviens, que plus jeune, je m'amusais à agrandir ou rétrécir des images sur la vieille photocopieuse en noir et blanc pour en faire de savants montages.)

Et 2006 est arrivé avec la naissance de ma seconde fille.
C'est au début de l'année 2007, aux 9 mois de ma fille, que j'ai découvert "ma" scie
offerte par papa, l'as du bricolage, le "Mac Gyver" de la débrouille !
Il m'a donc initiée à la découpe...
Et petit à petit, formes après formes, peinture après peinture, j'ai réalisé une première croix pour ma fille, puis pour les deux... et puis encore une seconde pour l'une !
Je n'arrivais plus à m'arrêter de peindre de nouveaux motifs.
Et bientôt, j'avais une véritable collection entre les mains !

J'avoue, j'ai la "collectionnite aigüe" !
(Petite, je collectionnais des cartes postales de chevaux, des gommes fantaisies,
les poupées B. aussi dont je prenais grand soin !)

C'est l'an passé, en 2009, que j'ai fait mes premiers pas en tâtonnant sur la blogosphère
pour vous présenter ma collection de croix.
Merci à vous pour vos si nombreux commentaires et vos encouragements !

Et voici donc 2010 où je vous livre ma "biographie" express.
Ainsi s'achève mon parcours...pour le moment !