Depuis des mois, mon blog est sous-alimenté et je vais tâcher de me faire pardonner
avec ce mini-reportage.

Je rêvais depuis des années de découvrir l'univers des santons Cassegrain
que j'aime depuis l'enfance.

( Je vous avais d'ailleurs parler de ma crèche dans un précédent article posté sur le blog fin 2009. )

Si vous ne les connaissez pas déjà, ces petits santons, d'environ 5,5 cm de hauteur, sauront vous séduire par leur douceur et leurs couleurs si lumineuses.

En route pour la visite de l'atelier au 3 rue de la Madeleine - 28310 Janville...
(informations complémentaires sur l'Echo Républicain)

 

facadeCassegrain

infosCassegrain

 

lagrange

 

surogives

L'aventure débute dans les années 1940.

Lors d'un séjour en Provence, durant la Seconde Guerre Mondiale, Jacques et Geneviève Cassegrain découvrent les santons locaux.

L'idée de créer des santons commence alors à germer.

Les Cassegrain sont très complémentaires : Jacques, clerc de notaire, est un illustrateur de talent. C'est lui qui va imaginer et dessiner tous les santons. J'ai pu m'émerveiller devant des planches originales du "Petit Poucet" illustrées à la gouache et rassemblées dans un album.
Malheureusement, l'ouvrage ne fut jamais édité.

poucet3

poucet2

poucet1

poucet4

Geneviève, très artiste elle aussi, donne vie aux santons en les sculptant. L'on peut voir d'ailleurs l'évolution des santons de plus en plus précise en comparant la crèche des années 40 et la crèche actuelle. La technique et les détails s'affinent tant par les moulages que par la peinture. Nous pouvons découvrir quelques pièces de céramique ainsi que des sculptures de Geneviève exposées dans la grange au 3 rue de la Madeleine à Janville.

oursCassegrain

 

crèchemurale

crèche1943

fuiteEgypte

La belle histoire des santons se poursuit depuis 70 ans, de génération en génération. Jacques et Geneviève Cassegrain n'étant plus de ce monde, c'est leur gendre, Bernard Dandrel qui continue vaillamment l'aventure du haut de ses 82 ans ! Et la relève est désormais assurée par la petite-fille des Cassegrain, Claire Franot-Souche. En mémoire de sa grand-mère, Claire vient d'ailleurs de sortir cette année un tout nouveau santon,  la "bienveillance", qui vient compléter la série des symboles. Claire travaille à Lyon. Il y a donc 2 mini-sites de production Cassegrain ! Encore une petite nouveauté cette année : vous trouverez des moutons gris ou noirs
pour agrandir vos troupeaux de moutons blancs.
Très à l'écoute de leurs clients, je leur ai soumis l'idée d'un nouveau personnage :
une petite communiante. Affaire à suivre !

bienveillance

C'est Malika, employée depuis 13 ans chez Cassegrain qui nous fait découvrir l'atelier,
ses merveilles et ses secrets.
Tatiana et Ahn, imperturbables et concentrées sur leur sujet, nous ont très gentiment accueilli dans leur atelier. Nous avons pu admirer leur dextérité :
Ahn peignant à main levée un prénom sur une ogive.
Etaient absents ce jour-là Monsieur Dandrel et Lucienne, employée depuis 50 ans à l'atelier !
C'est elle qui transmet le savoir-faire aux plus jeunes recrues.

atelier3

atelier1

atelier4

atelier2

Commençons par le début : le moulage des santons.
Il faut savoir qu'il y a plus de 400 moules ! Les premiers moules très résistants étaient conçus en caoutchouc. Les moules actuels sont en silicone mais plus fragiles.
Après une centaine d'utilisation, il faut les remplacer.

moulesCaseegrain


Pour la fabrication des santons, il faut verser la poudre de marbre blanc dans le moule et y ajouter un durcisseur. Pour éviter les bulles d'air, un savant système a été imaginé....petit secret de fabrication. Ce moulage à froid est prêt en une quinzainde de minutes. Le santon est ensuite poncé au papier de verre, puis peint à la gouache diluée à l'eau et enfin verni.
Toutes ces étapes demandent du temps et beaucoup de précision.

potgouache

 

La pose du vernis est particulièrement minutieuse : sur les zones et motifs en rouge, il faut d'abord vernir le rouge sans déborder pour éviter que la couleur ne dégorge sur le reste du personnage. Les santons, réalisés par série de 90 à chaque fois, sont disposés sur des tiges métalliques et finissent de sécher. Chaque santon est signé du logo Cassegrain "un moulin" d'une couleur différente correspondant à une employée. Voilà, le santon est prêt et rejoint la réserve dans l'armoire renfermant les milliers de  sujets.

sériePerson

sérieBienveillance

sérieBéliers

sérieChèvres

sériemages

Je tiens à remercier Monsieur Dandrel que j'ai eu au téléphone, ainsi que Malika pour leur grande gentillesse. Nous repartons de Janville les yeux plein d'étoiles.

laréserve

minicrèche

 

régionEtapes

religieusesBeauce

A la demande de religieuses beauceronnes, réalisation d'un santon groupé 
en quelques exemplaires et légèrement plus grand environ 7 ou 8 cm de hauteur.